Les secrets de mon âme

02 octobre 2018

Une lettre pour un cœur éteint

Le jour où nos chemins se croiseront, je graverai le reflet de ton visage sur la lune avec de la poussière d'étoile, pour qu'à chaque nuit tombée, je puisse te contempler où que je sois.

Quand tu seras blottie dans mes bras, tu sentiras toute la chaleur de mon amour parcourir ton corps, d'un tendre baiser, j'assécherai ce torrent de larmes qui, par le passé, coulait le long de tes joues.

Je t'aimerai si fort que même la mort gardera ses distances, mon cœur ne battra et ne saignera que pour toi, le vent d’hiver aura beau être glacial, il ne saura éteindre cette flamme qui vit de notre amour.

Les roses se montreront jalouses de ta beauté et de ta fraîcheur, le ciel devra attendre avant de s'obscurcir lorsque que ton doux sourire illuminera mes journées.

Je t'aimerai d'un amour éternel et si fort que même l'enfer n'osera me rappeler à lui, tu sauras faire de la bête indomptable que je suis un animal docile.

Mon cœur battra tel un tambour, quand, du bout des doigts, je caresserai le contour de tes lèvres, je me perdrai dans ton regard et nos corps ne feront qu'un malgré le désaccord de la nuit tombée.

Mais aujourd'hui mon cœur s'est éteint, car je ne sus te trouver.

Le ciel manque d'étoiles pour me guider à toi, et la nuit devient de plus en plus sombre. Je n'entends que le silence de mon âme dans cet enfer de glace, où le diable ricane de cette angoisse.

Les roses se fanent au grès de mes pas et la mort se veut si proche que je peux sentir son haleine glaciale me brûler de l'intérieur.

 La flamme d'hier s'éteint à petit feu et le rythme de mon cœur ralentit au fur et à mesure où mon sang s'assèche. Je m'effondre alors sur un plancher de larmes où la nuit s'achève de manière éternelle.

 Le vent d'hiver efface de son souffle cruel les dernières traces de mon passage … je ne suis que poussière d'étoile et de tout là-haut, je continue à te chercher dans cet horizon sans fin.

Posté par Aguilar à 09:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]